F comme Futur probable, M comme maintenant

A chaque instant, à chaque moment présent, nous sommes toujours au croisement de plusieurs chemins.

Nous créons notre futur à chaque moment : à chaque choix, nous changeons les lignes du temps, nous modifions notre destin. En même temps, à chaque moment, nous avons un destin probable, résultat et conséquence de tous nos choix, résultat de la loi de cause à effet.

Si nous ne touchons plus à rien, si nous nous isolons quelques jours, et si nous laissons la vie agir, nous bénéficions d’un immense élan : celui de la force de toutes les causes passées.

A chaque instant, c’est toutes les causes du passé qui se trouvent présentes : notre conjoint, notre travail, nos enfants éventuels, nos amis, notre lieu de vie, nos rencontres.

Pouvons-nous comprendre et réaliser que là, maintenant, nous sommes à l’exacte position où nous choisissons, où nous agissons : nous sommes au moment précis où tout est encore possible. Nous sommes à la jonction entre le passé et le futur, à la fonction entre les causes du passées et les effets qui seront le résultat de ce que nous choisissons maintenant.

Avant, c’est trop tôt, maintenant, c’est possible, après, c’est trop tard.

Nous avons chacun un futur possible maintenant. Ce futur est celui qui va arriver si nous ne touchons plus à rien, si nous n’agissons plus.

Tous les effets des causes passées continuent à courir.

Mais si nous pouvons stopper les effets de certaines causes, nous n’en subirons plus les conséquences.

Ainsi, nous pouvons arrêter de voir certaines personnes ou groupe de personnes et ne plus partager notre karma avec elles. Aussi, nous pouvons rencontrer de nouvelles personnes et bénéficier de nouveaux karmas. Nous pouvons aussi décider de changer d’activités, de pays, de sociétés. Les karmas sont différents dans chaque pays, dans chaque groupe humain.

Chaque fréquentation, chaque association génère un karma commun, c’est à dire qu’avec la loi de cause à effet, nous allons partager ensemble pour le meilleur et pour le pire ce bout de chemin que nous allons faire ensemble.

Notre futur change à chaque seconde, à chaque fois que nous rencontrons quelqu’un de nouveau, à chaque fois que nous changeons de lieu, que nous quittons quelqu’un, que nous partageons. Une question clé est : comment notre attitude impacte t-elle notre réalité ? Comment nos choix changent-ils notre réalité ? Sommes nous positif, aimant ?

Chaque rencontre, chaque partage est l’occasion de nouvelles prises de conscience qui auront pour effet des changements d’attitudes. Et ce sont ces changements d’attitudes qui génèrent nos destinées. Les autres sont nos maîtres puisqu’ils nous confrontent à leur univers, puisqu’ils nous permettent de choisir. En exprimant ce qu’ils sont, ils nous proposent des attitudes, des univers.

Nous sommes tous des graines de vie, des graines de conscience.

Un chêne restera un chêne, un lapin ne peut vivre qu’une vie de lapin, un chat est un chat.

L’être humain a la possibilité de choisir ce qu’il veut être, de s’expérimenter. L’être humain est une graine qui peut se reprogrammer et évoluer. Dans le cadre de notre espèce, nous pouvons élargir le spectre de nos capacités, de nos potentialités. En fonction de notre environnement, nous allons « pousser » plus ou moins facilement, mais toujours, nous resterons ce que nous sommes. L’éveil, c’est justement de bien comprendre ce que nous sommes, c’est de trouver à l’intérieur notre essence divine.

Et à chaque fois que nous changeons, que nous nous éveillons, à chaque fois que notre conscience s’élève, nous modifions notre graine. Bien sur la graine, c’est l’âme, c’est ce que nous sommes, ce que nous avons compris puis intégré.

Chaque jour, nous apprenons, chaque jour, nous comprenons, chaque jour, la vie nous teste et nous demande : que reçois-tu comme pensées concernant ce chemin ? Sur ce dessein ?

Oui, nous sommes libres,

De nous déprogrammer, d’évoluer,

De changer nos conditionnements,

De comprendre,

De laisser le divin à travers nous se vivre,

De comprendre ce que nous sommes réellement,

Nous sommes libres de choisir nos destins.

Bien plus qu’un simple personnage.

Nous ne sommes pas le personnage,

Nous sommes la conscience infinie qui à travers tous les personnages, se vit,

En même temps.

Ce que nous sommes réellement dépasse l’imagination.

Ce que nous sommes réellement est l’imagination.

Car de la même façon que nous pouvons changer,

Le divin dans toutes ses dimensions,

Ne cesse de s’expérimenter,

De vivre,

A travers,

Nous.

Kunzang, Septembre 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :