F comme Fou

C’est fou !

Réalisant ma nature profonde, je prend conscience de mes créations…

Ce qui est fou, c’est d’avoir créé tous ces objets, tous ces mondes… Rendez vous compte, des univers entier sont le fruit de mon imagination.

Au départ, la lumière fut, puis je créai des planètes, puis je créai de la végétation, des plantes, des arbres magnifiques.

Mais ces inventions étaient statiques. Alors je créai des animaux, sur terre, dans le ciel, avec des pattes, avec des ailes, c’était formidable. A partir de rien, j’inventai des créatures capable de se déplacer !

Bien sûr, je vivais à travers chaque créature. Je vivais à travers elles : j’étais un poisson, j’étais un oiseau, j’étais un dinosaure.

Tout était moi, et je pouvais vivre depuis chaque perspective, depuis chaque être. Alors, progressivement, je voulais éveiller chacune de mes créatures, c’est à dire que je voulais vivre le plus pleinement possible chaque partie de moi.

Tandis que chaque créature se développait, l’homme apparut finalement. Pratique, car il se déplaçait, car il pouvait comprendre plus, l’homme était une espèce prometteuse.

Son cerveau se développait, me permettant de vivre plus. Il avait la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat, le gout, l’intuition. Au départ, l’homme, entouré de nature vivait dans le sacré. Bien sur la vie était très difficile, mais progressivement, il dompta la nature, il créa des villes, inventa l’agriculture, l’écriture…

Et plus je vivais à travers l’homme, et plus l’homme vivait à travers moi. De plus en plus conscient et éveillé, il inventa les religions, la philosophie, les mathématiques, la physique puis toutes les sciences modernes.

Que de chemins parcourus.

Le cerveau de l’homme se développa : au cerveau reptilien s’ajouta un cerveau plus grande, puis le cortex pré-frontal : progressivement, de nouvelles capacités apparurent.

J’inventais l' »homme », et son histoire.

Bien sur, il n’est pas fini, bien sur de nouvelles capacités apparaissent. Oui, l’homo divinus est la prochaine étape de l’évolution. Connecté à sa nature divine, l’homme éveillé vivra en conscience et en harmonie avec la nature.

Chaque matin, je me réveille dans 7 milliards d’hommes et de femmes,

Chaque matin, je créé des mondes,

Chaque matin, je vis des histoires.

Chaque matin, je suis,

Toi.

Kunzang, Octobre 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :