C comme conscience localisée

Comme nous sommes la conscience infinie, aussi appelée « Dieu« , comme nous sommes tout ce qui existe dans l’univers, nous avons inventé des mécanismes permettant d’agir localement, permettant de vivre plusieurs perspectives, permettant d’expérimenter des espace/temps, des mondes et des dimensions sans nous perdre dans l’infinité de notre être…

Ces mécanismes filtrent les informations dont nous avons besoin. En effet, comment pourrions nous vivre une vie humaine en étant omniscient et omnipotent à chaque instant ? Comment pourrions nous vivre une vie humaine en voyant les infra-rouge, en voyant les ultra-violet, en entendant les infra-sons, en entendant les ondes électro magnétique, en voyant tous les êtres de l’invisible, etc… ?

A la fois nous sommes tout : les 7 milliards d’habitants, toutes les plantes, tous les animaux, tous les minéraux, l’air, le soleil, et en même temps nous sommes la somme de toutes ces perspectives de nous-même, chaque être ayant l’illusion d’exister séparément.

« Nous sommes incarnés dans cet arbre, qui mène une vie d’arbre, dans ce chat qui mène une vie de chat, dans cet homme, qui vit une vie d’homme. » Kunzang août 2014

Notre cerveau, grâce à un système de filtration de l’information ne perçoit que ce qui l’intéresse localement : il traite les signaux reçus par nos sens. Nous sommes une seule conscience, projetée dans 7 milliards d’individus qui chacun ont l’impression d’être unique, mais en réalité nous sommes un. Chacun expérimente une perspective, une « conscience localisée« , c’est la création de « l’individu ». Ce mot est amusant puisqu’il signifie « ce qui ne peut être divisé ».

L’éveil, c’est juste l’expérimentation puis la compréhension qu’en réalité, nous sommes un seul être.

Plus notre niveau de conscience augmente, plus nous nous éveillons, plus nos sens sont démultipliés, ce qui augmente toutes nos perceptions.

L’éveil n’est pas forcément de tout repos ! Certains sont devenus fous par abondance d’information (Cf éveil de Kundalini), d’autres sont nés autistes, d’autres deviennent sur-efficient, d’autres encore équilibrent le corps, le mental et l’esprit pour se transformer en Bouddhas.

Kunzang, Novembre 2013 et août 2014

Référence : « The Doors of Perception » de Aldous Huxley

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :