Quand tu ne seras plus qu’un souvenir

Quand tu ne seras plus,

Qu’un souvenir,

Quand nos mémoires perdues,

Plus jamais

Retrouvé,

Moments de bonheur

Et d’intimité,

Terminé.

 

Ne restera,

Que le présent,

Il n’y a jamais eu,

Que du maintenant.

 

Infiniment,

Je vis, avec toi,

Nos moments,

Pour l’éternité,

Il n’y a pas de temps.

Ce que nous sommes,

Se vit et se revit,

Ici,

Et là-bas,

Infiniment,

Renouvelé.

 

Je suis l’oubli,

Qui permet,

De t’aimer.

Je suis l’oubli,

Qui permet,

De vivre,

Je suis l’oubli,

Qui permet,

D’être,

Tous les êtres.

 

Puisque finalement,

Nous ne faisons qu’un,

Puisqu’il n’y a,

Qu’illusion,

De la séparation,

Comprends,

Que je suis toi,

Comprends,

Que tu es moi,

Et que tout ceci,

N’est qu’une histoire,

Parmi les histoires,

Du livre,

De la vie.

 

Au-delà du drama,

C’est notre âme qui rit,

Quand tu n’es plus,

Ici.

 

Kunzang, Juin 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :